5/31/2012


Though largely ignored by the national media, Hungary's right-wing extremist Jobbik party (the better) operates within a surprisingly well-developed and self-sustained online universe. 

The leader of Hungary's right-wing extremists rarely expresses himself so clearly. Speaking before a crowd of a few thousand supporters in Budapest's Sportmax complex on Saturday, Jan. 21, Gábor Vona announced the end of liberal democracy in the world. The 33-year-old politician demanded "no compromising" either with or as part of the ruling political system, calling instead for "fighting, fighting and still more fighting."
Budapest-based political scientist József Jeskó, who has been studying the online activities of Hungary's right-wing extremists for years, reaches a similar conclusion. "Jobbik is the first party in the history of Hungary to have effectively used the Internet's advantages for its own purposes," he says. Jeskó emphasizes, however, that Jobbik neither built up nor controls the online network of Hungarian right-wing extremists itself. Instead, he says, "Small groups with similar convictions, but many different interests (music, tradition…), have made contact with the help of the Internet and jointly created a virtual world for themselves. An entire stratum of young people has grown up in the context of this division and has now found a home in the right-wing extremist micro-universe."

Bien qu’ignoré par les medias nationaux, la parti d’extrême droite hongrois Jobbik (le meilleur) évolue grâce à l’accroissement des réseaux sociaux et de leur développement autonome.
Le dirigeant du parti de l’extrême droite hongroise ne s’est jamais exprimé aussi clairement. Face à une foule de quelques milliers de partisans dans le complex Sportmax à Budapest samedi 21 janvier, Gabor Vona annonçait la fin de la démocratie libérale dans le monde. Le politicien de 33 ans exigeait « aucun compromis » avec la totalité ou quelques fractions du système politique en place, appelant plutôt à un engagement pour «  le combat, le combat et encore plus de combat. »

József Jeskó, expert en politique à Budapest, a étudié au cours de plusieurs années les différentes activités en ligne du parti d’extrême droite pour aboutir à cette conclusion : » Jobbik est le premier parti dans l’histoire de la Hongrie à utiliser les avantages d’internet pour servir ses propres objectifs. Le parti lui-même n’a pas érigé ni ne contrôle aucun des réseaux en ligne des extrémistes de l’aile droite hongroise. Des petits groupes possédant les mêmes convictions mais opérant dans des domaines différents (musique, tradition…)  ont pris contact via internet et se sont crées un monde virtuel commun. Tout un pan d'une génération de jeunes a grandi dans ce contexte de division et se réfugie dans ce micro-univers de l’aile droite extrémiste de la politique hongroise.



5/28/2012


Alternative 19 May Remembrance of Ataturk, Youth and Sport Holiday.  Text and photos : Barış Karadeniz


After Turkish goverment cancelled celebrating National 19 May Youth Holiday, secular youth union called Turkey Youth Union (TGB) organized a march in Istanbul at 19 May. The march started from Taksim square than thousands of people walked through Dolmabahce Square where United States Sixth Fleet staff attacked at 1968 by revolutionary students. At Dolmabahce Square TGB leaders made speech against conservative government of prime minister Tayyip Erdogan and United States. At he Dolmabahce Sqare some Syrian groups attended the protests. After the speechs protesters went to a concert organized by TGB where chilean socialist folk music band Inti-Illimani and turkish music groups gave a concert. Before Inti-Illimani start playing their songs one band member talked about their support turkish people and similarities between Simon Bolivar and Mustafa Kemal Atatürk.
http://www.demotix.com/news/1224771/alternative-19-may-remembrance-ataturk-youth-and-sport-holiday
Marching through Dolmabahce Sguare with model ship of Bandırma ,which is used by Ataturk for going to Samsun to start independence war. Manifestation avec le modèle de bateau Bandırma utilisé par Ataturk  au début de la guerre d'indépendance.  

Comémoration alternative du 19 mai d'Ataturk, journée de la Jeunesse et des Sports. Texte et photoBarış Karadeniz
Suite à l’annulation par le gouvernement turc, de la célébration du 19 mai , journée nationale de la jeunesse, l’union de la jeunesse laïque turque (TGB) organisait une manifestation à Istanbul ce 19 mai. Le défilé  a débuté sur la place Taksim où des milliers de gens se sont rassemblés pour marcher ensuite jusqu’à la place Dolmahce qui abrite le bâtiment de la sixième  flotte des Etats-Unis dont certains membres étaient attaqués en 1968 par des étudiants révolutionnaires. Sur la place Dolmabahce, les leaders du TGB ont prononcé un discours contre la politique du gouvernement du premier ministre Tayip Erdogan et contre les Etats-Unis. C’est ici que certains groupes syriens sont venus rejoindre la manifestation. Puis les manifestants sont allés au concert, organisé par le TGB, d’un groupe de musique folk’ chilien à tendance socialiste Inti-Illimani et  de groupes de musique turcs. L’un des membres du groupe Inti-Illimani a évoqué les similitudes entre Simon Bolivar et Mustafa Kemal Atatürk tout en rappelant leur soutien au peuple turc. 


5/21/2012

Eclipse annulaire 20 mai 2012


Annular solar eclipse 20th May 2012 - halkalı güneş tutulması Mayıs 20/ 2012 - Eclipse anular del sol  20 de mayo 2012

5/18/2012

5/17/2012

Great mood, a lot of energy, excellent news, big smile :-)
D'humeur parfaite, pleine d'énergie, d'excellentes nouvelles, sourire :-)

5/16/2012

MUSIC IN THE AIR

Outdoor sound sculpture to be ‘played’ by wind.
Artist Luke Jerram is preparing an outdoor ‘acoustic pavilion’ called Aeolus, which will be built of hundreds of metal tubes acting as Aeolian harps. Each tube will contain strings which will strike chords inside the structure as the wind passes over them, making the whole structure sing. Visitors to the piece will be able to sit in the center of the structure, and the tubes will act as lighting filters, speckling the interior with shifting light. Jerrem’s work includes a number of environmentally focused projects, including one that amplifies and orchestrates sounds made by plants. 

Sculpture de son extérieur à confier au vent.
L’aritste Luke Jerram prépare son ‘pavillon acoustique’ Eole qui sera composé de centaines de tubes de métal destinés à jouer le rôle d’harpes éoliennes. Chaque tube renferme des cordes qui, au gré du vent qui les heurtera, en atteindront d’autres et créeront des accords, l’entière structure façonnera ainsi une ballade éolienne. Les visiteurs auront la possibilité de s’asseoir au centre de la structure, les tubes deviendront alors des filtres qui répartiront la lumière à l’intérieur en différentes lueurs cristallines. Le travail de Jerram se poursuit avec des projets d’art environnemental  dont un qui aura pour but d’amplifier et d’orchestrer les sons produits par les plantes. 



5/15/2012

WATER FOR LIFE - EAU POUR LA VIE Raihan Ahmed

"In your world, many people waste water. In other parts of the world, people don't have enough water for primary needs." Raihan Ahmed
"Dans votre monde on gaspille l'eau. Dans d'autres parties du monde, certains n'ont pas assez d'eau pour les besoins vitaux."Raihan Ahmed
http://www.wearewater.org/en/water-for-life_104216 Please vote for this essential video following the link above - Votez pour ce clip essentiel en suivant le lien ci-dessus, merci.

Moral integrity, when you have a hold on us! Intégrité morale, quand tu nous tiens!



Ordinary people. The courage to say NO. 
The photo was taken in
Hamburg in 1936, during the celebrations for the launch of a ship. In the crowed, one person refuses to raise his arm to give the Nazi salute. The man was August Landmesser. He had already been in trouble with the authorities, having been sentenced to two years hard labour for marrying a Jewish woman.
We know little else about August Landmesser, except that he had two children. By pure chance, one of his children recognized her father in this photo when it was published in a German newspaper in 1991. How proud she must have been in that moment!

Des gens ordinaires. Le courage de dire NON.
Cette photo a été prise à Hambourg en 1936, au cours de la cérémonie pour l’inauguration d’un navire. Dans la foule, un homme refuse de lever son bras pour effectuer le salut Nazi. Cet homme s’appelle August Landmesser. Il a déjà eu des ennuis avec les autorités, condamné à deux ans de travaux forcés pour avoir épousé une Juive.
Nous savons très peu de choses à propos de cet homme, August Landmesser, à part le fait qu’il ait eu deux enfants. Heureux hasard, l’un d’eux a reconnu son père sur cette photo publiée en 1991 dans un journal allemand. Quelle fierté a-t-elle dû ressentir à ce moment précis !

5/13/2012


Keep your brain sharp.The majority of people are stuck in ruts. They go to the same job everyday, hang out with the same friends and eat at the same places. While that may feel safe, it’s not the most stimulating lifestyle for your brain. The point is you need to be learning new things to keep your brain honest. Form new ideas by forcing your mind to work in ways it has not worked before. Just like physical workouts, doing too much of the same exercise will eventually give no results. Switch it up!
Do what you love. Which life are you making right now? So many spend their entire lives trying to make as much money as possible so that they can afford to do what they really want later.  Follow your bliss and you will be a thousand times more happy than your retirement date and 40+ years younger.
Choose your friends wisely.You are affected far more than you think by the people you spend your time with.  Friends with a habit of producing negative thoughts will especially hinder you.  Don’t let anyone get in the way of you being all that you can be.
Get good at something.Call it a hobby or a passion, whatever it is, just get damn good at it.  Make it something that you can practice often enough to excel at. Examples: Magic tricks, surfing, ping pong, creating short films, and unicycling. It can be anything but I would recommend choosing something that  you are passionate about.
Mais si…la vie est belle – Quelques conseils 2ème partie
Rester lucide – On se retrouve tous un jour dans une ornière. On fait le même travail chaque jour, on est toujours avec les mêmes amis et on mange au même endroit. Cela peut paraître très sécurisant mais n’est pas très sain pour le moral. On a besoin d’apprendre des choses nouvelles pour satisfaire notre besoin de connaissances. Fabriquer des idées nouvelles en forçant votre esprit à aller dans des endroits inconnus. Tout comme la musculation, faire trop d’exercices au même endroit peut éventuellement ne donner aucun résultat. Varier les plaisirs…
Faîtes ce que vous aimez faire – Quel genre de vie avez-vous en ce moment ? Beaucoup de gens passent leur vie entière à gagner autant d’argent que possible afin de faire plus tard ce qu’ils veulent. On a mille fois plus de chances d’être heureux à 40 ans en poursuivant ses rêves qu’en attendant d’être à la retraite.

Choisir ses amis avec circonspection – On est beaucoup plus influencé par les gens que l’on côtoie qu’on ne peut le penser. Les amis avec pour habitude de cultiver des pensées négatives représentent parfois – quand cela devient systématique - un obstacle. Ne laissez personne se mettre en travers du chemin où vous souhaitez flâner.

Devenir ‘bon’ en quelque chose – Que ce soit un loisir ou une passion, juste perfectionnez-vous ! Faites en sorte que cela devienne un domaine dans lequel vous excellerez le plus souvent possible. Cela peut être n’importe quoi mais faites tout de même en sorte que ce soit quelque chose qui vous plaise vraiment.




5/12/2012


La 'maladie totalitaire' s'épanouit au sein de cette conscience nationale particulière qui n'a pour but que d'exalter les valeurs individualistes.

The 'totalitarian disease' is flourishing in this peculiar national consciousness that acts only to exalt individualistic values.


Kıtasal sürüklenme : yeni bir bakış açısı – La dérive des continents revisitée 


5/11/2012


Yes… Life is beautiful…! Life Secrets and Tips


Figure out what your goals and dreams are. So many people wander aimlessly through life simply go for whatever small thing they want moment by moment. Instead, decide what your perfect life consists of and begin to put the steps in motion to reach that place. The most satisfying thing in the world is overcoming a challenge and reaching a goal. We are the happiest when we are growing and working towards something better.
Be honest at all times. Lies lead to nothing but trouble. Being known as trustworthy is an excellent trait to maintain and essential to having integrity.
Visualize daily. It has been said and proven time and time again that what you focus on is what you get. If you complain all of the time, you will run into more of the things you complain about. The same goes for good things. So spend some time in the morning imagining yourself achieving whatever it is that you currently desire. Focus is key in this exercise, so choose a quiet environment where you won’t be disturbed.
Develop an endless curiosity about this world. Become an explorer and view the world as your jungle. Stop and observe all of the little things as completely unique events. Try new things. Get out of your comfort zone and try to experience as many different environments and sensations as possible. This world has so much to offer, so why not take advantage of it?
Learn to focus only on the present. The past is unchangeable so it is futile to reflect on it unless you are making sure you do not repeat past mistakes. The future is but a result of your actions today. So learn from the past to do better in the present so that you can succeed in the future.
Help others You grow by giving and helping others. It can change you in ways you never expected.
It’s the most fulfilling thing you can do on this planet. It not only feels amazing physically, you also feel like a good person. Because there are more people in this world than just you.



Mais si…La vie est belle…! Quelques conseils…


Evaluer vos rêves et vos objectifs. Tant de gens cheminent sans objectif de vie précis vers des petites choses qu’ils désirent à un moment défini. Au lieu de cela, décider – pour soi - en quoi consiste une vie parfaite et commencer à mettre en mouvement les étapes qui conduiront vers cet endroit. La chose la plus satisfaisante au monde est de surmonter une épreuve et d’atteindre un objectif. Nous sommes heureux quand nous nous grandissons et travaillons vers des buts meilleurs.
Etre honnête dans n’importe quelle circonstance. Les mensonges ne conduisent que vers les ennuis. Etre une personne de confiance est un excellent trait de caractère à maintenir et essentiel pour garder son intégrité.
Visualiser et envisager quotidiennement. De temps en temps on dit que l’on récolte ce qu’on a mis au point. Quand on se plaint tout le temps, on rencontrera encore et encore ces mêmes choses dont on a l’habitude de se plaindre. C’est le même procédé pour les bonnes choses. Alors prendre le temps le matin de s’imaginer en train d’obtenir quelque chose que vous désirez ; la visualisation est la clé de l’exercice aussi choisissez un moment tranquille où vous ne serez pas dérangé.
Développer une curiosité sans fin pour le monde qui vous entoure. Devenez explorateur et faites du monde votre jungle. Prenez le temps d’observer les petites choses autant que les évènements uniques. Essayez de nouvelles choses. Sortez de votre monde confortable et essayez d’appréhender autant d’environnements et de sensations nouvelles que possible. Ce monde a tellement à nous offrir, pourquoi ne pas en profiter ?
Apprendre à visualiser le présent. On ne change pas le passé, il paraît donc futile de toujours y réfléchir sans s’assurer de ne pas refaire les mêmes erreurs. Le futur n’est que le résultat des actions présentes. Tirez les leçons du passé pour améliorer le présent et réussir dans le futur.
Aider les autre. On se grandit en donnant et en aidant les autres. Cela peut vous changer d’une manière que vous ne soupçonnez même pas. C’est la chose la plus enrichissante que vous puissiez faire sur cette planète. Le ‘mieux être’ n’est pas simplement physique, on se sent devenir une ‘bonne ‘ personne. Parce que vous êtes entourés par plus d’humains sur terre et que vous n'êtes pas seul.

5/05/2012


Beyond the graves - White Future Ata’a, Kakake fields Baegu - Asifola constituency
In our traditional societies we have rules, principles, values and norms whereby people must abide by or face punishment if they break the laws. If a person causes a problem then he/she must pay compensation and then he/she must reconcile with the family of the victim. This is in order to return peace and development into the society.
Importantly, Solomon Islands is a Christian society/country. And in a Christian society we also have rules, laws, principles (commandments) that people must obey or they will face God’s punishment if they disobey or break His rules.
In a sovereign country we also have laws, rules, principles or constitution for people to abide by, and they will face punishment if they break them.
In today’s society, people still believe and uphold the laws of these three different systems of administration. In other countries, the only system that is acceptable is the rule of law. In the Solomon Islands, we are lucky to have the three systems to choose from in order to solve our problems for the same purpose – to bring back peace, unity, cooperation and development in our society.
In various situations – riots, tsunami, ethnic tensions - the government remained inactive which led to make things worse. Whether we talk about wars, ethnic tensions, lootings, tsunamis, earthquakes, deaths, individuals, families, communities, tribes, church organizations, nations, we must understand that God is the head. But because of our sins God can remit negative happenings in order to change our life in order to attain eternal life. The head of the family in Solomon Islands is the government and it must work hard to lead this nation out of all the problems now experienced. Leave the tithes alone to the true believers of God so that they can give to their true and living God money from their sweat and labour. Make good relationship with our regional and international development partners. Forget about politics and let us say; this is our country. We have the resources and we will create a better future and lead this nation beyond the graves.
A tribal leader.
Plaque funéraire Barava memorial headstone


Au-delà des tombes – Future blanc Ata’a, sur les champs Kakake de Baegu – Canton d’Asifola

Dans nos sociétés traditionnelles, nous possédons des règles, des principes, des normes et des valeurs auxquels nous devons nous soumettre ou faire face à des sanctions lorsque nous dérogeons à ces valeurs. Quand quelqu’un est en infraction, il ou elle doit payer une compensation puis il ou elle doit se réconcilier avec la famille de la victime. Ceci afin de rendre la paix et la croissance au pays.
De plus, les îles Salomon forment un pays, une société chrétienne. Et au sein de notre communauté chrétienne, nous avons des règles, des lois, des principes (commandements) auxquels on doit se soumettre ou sinon affronter la volonté Divine en cas de désobéissance à Ses lois.
Dans un pays souverain, nous possédons également des lois, des règles des principes de la constitution du pays auxquels nous devons nous soumettre sous peine de sanctions.
Dans notre société moderne nous croyons encore au fonctionnement des ces trois différents  systèmes d’administration. Aux îles Salomon, nous avons la chance de posséder ces trois systèmes afin de puiser dans le plus adéquat à régler nos problèmes en vue des mêmes objectifs – ramener la paix, l’unité, la coopération et la croissance dans notre pays.
Dans de nombreuses situations – émeutes, tsunamis, tensions ethniques – le gouvernement est resté inactif ce qui conduit à aggraver les choses. Peu importe que nous ayons à affronter les guerres, les tensions ethniques, les tsunamis, les pillages, les tremblements de terre, les morts, les individus, les familles, les communautés, les tribus, les organisations religieuses, la nation, nous devons comprendre que Dieu est la tête (le pouvoir ultime). Et en raison de nos transgressions Dieu peut nous soumettre à des évènements négatifs qui changeront le cours de nos vies pour atteindre la vie éternelle.
A la tête de la famille des îles Salomon, il y a le gouvernement qui doit s’atteler à diriger cette nation en dehors des problèmes déjà vécus. Laissez les vrais croyants en Dieu Lui donner leur compensation puisée dans leurs efforts et leur travail. Ayez de bonnes relations avec nos partenaires nationaux et internationaux. Oubliez les politiques et dites : c’est notre pays. Nous possédons les ressources et nous créerons un futur meilleur pour conduire cette nation au-delà des tombes.
Un chef tribal.